Taiji Quan, pratique méditative

Publié le 27 Février 2018

Méditations dynamiques
La pratique du Taiji Quan comme du Qi Gong, pour ne prendre que ces deux exemples très concrets, sont aussi des pratiques méditatives en plus d’être énergétiques et prophylactiques. Lors de ces réflexions trimestrielles dans Taichi Mag, nous avons souvent abordé le thème de l’intentionnalité ou YI qui est le facteur déterminant à la libre circulation du Qi (Chi) à travers les nombreux réseaux corporels de transport de l’énergie. La force de cette Intention Yi, encore traduit par « pensée créatrice », est le résultat d’un ensemble de paramètres tels que la connaissance intellective et sensorielle, la proprioception, le relâchement psycho-nerveux, comme autant de facteurs déterminant le niveau de « savoir- faire ». La capacité d’attention, celle de se concentrer, se recentrer, vont rassembler l’ensemble des énergies dans la direction souhaitée en vue de tels ou tels buts. Nous pouvons constater facilement que lorsque nous sommes dispersés, accaparés mentalement et psychiquement par des soucis, notre efficacité à coordonner correctement les mouvements ou à mettre en place des postures, est d’autant plus difficile car notre mental brouille le système nerveux et ralentit la lucidité nécessaire pour l’accomplissement de la tâche que nous sommes en train d’élaborer. Nos disciplines énergétiques favorisent l’expansion de conscience et les états méditatifs car à en constater les difficultés que cela représente, mettre en oeuvre l’ensemble des mouvements requiert de notre part une grande attention, une pleine disponibilité pour ouvrir notre champ de conscience, notre perception. Ces pratiques méditatives en mouvement sont plus faciles à expérimenter que les pratiques immobiles et posturales, lesquelles contraignent davantage nos égos qui vivent généralement dans l’agitation et qui de ce fait s’y opposent avec plus de « nolonté » (volonté négative) ou d’inertie. Ces pratiques conduisent rapidement le pratiquant à entrer dans la zone des ondes Alpha du cerveau, qui fait partie des zones dites de « méditation ».

Article Taichi Mag n° 15, par Jean-Jacques Galinier

Taiji Quan,  pratique méditative

Rédigé par Taiji Petit Scarabée

Publié dans #Taiji Quan, #Invitation au Voyage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :