La méditation, article écrit par Jean-Jacques Galinier - 2ème partie

Publié le 5 Mai 2018

L’état lucide méditatif se rapproche plus de l’état de Peng Jin 掤劲 décrit dans les principes du Taiji Quan ...

Expansion énergétique et expansion de Conscience
C’est peut-être pour cela que la position assise en méditation est la plus souvent utilisée pour servir de vecteur énergétique à maintenir la droiture et le filtrage des informations déformantes et déconstructives. Comme dans le cas de la pratique du Taiji Quan ou du Qi Gong, l’état de relâchement Song 松 ne doit pas être confondu avec un état de relaxation amorphe et léthargique. La méditation installe le calme intérieur et vivifie les forces de vitalité sinon ce n’est pas de la méditation. Prenons l’exemple du bateau pour le corps physique et de l’eau ou l’océan pour l’énergie. La conscience ou l’esprit en chacun peut créer l’ambiance détendue propre à faire entrer en communion le corps-bateau avec le soutien de l’eau. Le lâcher prise consiste à ne pas douter que l’énergie ou l’eau va nécessairement soutenir la masse corporelle du bateau, l’envelopper et le mouvoir. Pour entrer en méditation nous allons seulement nous débarrasser des peurs irrationnelles, des doutes qui s’opposent violemment à la mise à l’eau du corps-bateau en nous recentrant avec attention sur le relâchement Song de plus en plus profond nous donnant la sensation d’une expansion de conscience et d’énergie (Peng Jin). Nous ne pouvons pas changer les caractéristiques du corps-bateau, ses organes, son architecture absolument prodigieuse, mais nous pouvons réaliser que quelque soit ses caractéristiques particulières, il est conçu pour flotter et se laisser porter par cet océan d’énergie et d’informations...

Extrait Article TaichiMag n°16

La méditation, article écrit  par Jean-Jacques Galinier - 2ème partie

Rédigé par Taiji Petit Scarabée

Publié dans #Invitation au Voyage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :